Category: Self development

Practices to use in your everyday to communucate better // Pratiques à utiliser quotidiennement afin de communiquer mieux

Charismawhat? // Charismaquoi?

*La version française de ce texte suivra

We have all already felt an attraction for someone in our entourage. Someone with whom it feels good and who makes us feel good. We will often use the term charismatic to define them.

Can we become charismatic? The answer is yes.

Here are the main qualities that define charismatic people:

  • Positivism : See the good side of things, even in the most difficult times;
  • Honesty : Confessing your strengths and weaknesses;
  • Altruism : Take actions that relate to others and not to oneself;
  • Empathy : Understand and respect the emotions of others, do not avoid them;
  • Listening : Question the subject of your interlocutor and ignore all other distractions around;
  • Sense of humor : If you are a rookie in this field, start by laughing at your own mistakes;
  • Passion : The virtue of speaking about a subject with all your senses;
  • Conviction : Believe in your principles while being fair and respecting those of others.

By embracing these qualities, you will develop a bond of trust with your interlocutors and you will open the way to more sincere and more important discussions.

I will take care to describe each of these qualities in a next series of articles 🙂

 

Cheers!

 

Read more

There is no absolute truth // Il n’existe pas de vérité absolue

*La version française de ce texte suivra.

Be indulgent

When you talk to someone and her/his opinion is different than yours, don’t react too quick. Think about that : We possess 3 filters on which we base our reactions – This is called our reality :

  1. Genetics :
    Represented by all our senses : Touch, vision, hearing, taste and smell;
  2. Cultural :
    The beliefs, opinions and values ​​conveyed by our families, friends, our religion in wich are interwoven our geographical and demographic situation;
  3. Expertise:
    The emotional baggage accumulated by our experiences.

See these differences as an opportunity to approach a topic rationally. This will only make the discussion richer, giving you more options, make you a better communicator and a better decision maker.

Cheers!

“What may appear as the truth to one person will often appear as untruth to another person. But that need not worry the seeker. Where there is honest effort, it will be realized that what appeared to be different truths are like the countless and apparently different leaves of the same tree.”

– Gandhi

_ _ _ _ _ _

Soyez indulgent

Lorsque vous discutez avec quelqu’un et que son opinion est différente de la vôtre, ne réagissez pas trop vite. Pensez plutôt à cela : Nous possèdons 3 filtres sur lesquels nous fondons nos réactions – Cela se nomme notre réalité :

  1. Génétique :
    Représentée par tous nos sens. Le touché, la vision, l’audition, le goûté et l’odorat;
  2. Culturel :
    Les croyances, opinions et valeurs véhiculées par nos familles, nos amis, notre religion dans lesquelles sont imbriquées notre situation géographique et démographique;
  3. Expérientiel :
    Le bagage émotionnel accumulé par nos expériences vécues.

Voyez ces différences comme une opportunité d’aborder un sujet de façon rationnelle. Cela ne fera que rendre la discussion plus riche, vous offrir plus d’option, faire de vous un meilleur communicateur et un meilleur preneur de décision.

Cheers!

“Les vérités différentes en apparence sont comme d’innombrables feuilles qui paraissent différentes et qui sont sur le même arbre.”

– Gandhi

 

You already know that // Ça, tu le sais déjà

*La version française de ce texte suivra.

How to create a dynamic discussion and how to make your interlocutor feel appreciated?

Weather discussion – The mistake

I frequently hear this basic mistake that normaly occurs at the very beginning of a new conversation. I name this mistake the weather discussion — “I’m pretty sure it will rain today?”. It is very simple to popularize this mistake. Asking a question you already know the answer create a cold discussion in wich you are neither engaged nor interested.

The solution – Learn something new

The solution is even simpler than the problem itself. When you speak to someone, be in learning mode. Ask questions for which you don’t have the answer. Thus, you will naturally be interested in the answer and you will participate more actively in this exchange.

What if you imagine your day to day like this: Each person represents a new book — How much do I want to learn today?

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

Comment faire pour rendre une conversation dynamique et faire sentir votre interlocuteur considéré?

Discussion Météo – L’erreur

J’entends fréquemment une erreur de base qui se produit au tout début d’une nouvelle conversation. Je nomme cette erreur la discussion météo — “D’après moi, il va pleuvoir à soir?!”. Il est très simple de vulgariser cette erreur. Poser une question dont vous connaissez déjà la réponse crée une discussion de surface dans laquelle vous n’êtes ni engagé, ni intéressé.

La solution – Apprends quelque chose de nouveau

La solution est encore plus simple que le problème en soi. Lorsque vous adressez la parole à quelqu’un, soyez en mode apprentissage. Posez des questions pour lesquelles vous n’avez pas la réponse. Ainsi, vous serez naturellement intéressé par la réponse et vous participerez plus activement à cet échange.

Et si vous imaginiez votre quotidien ainsi : Chaque personne représente un nouveau livre — À quel point ai-je envie d’apprendre aujourd’hui?

The Mirror Game // Le Jeu du Mirroir

20101104092246_jeppe_hein_mirror_1

*La version française de ce texte suivra.

 

Before starting a conversation with someone, you need to understand how to approach her/him.

First thing first, let me tell you something real quick : forget everything you could have learned if you worked in a call center, and if your only ability to communicate to date is by text message, listen carefully. Now, it is called the REAL LIFE. I know it can be scary, but if you follow my advice, you’ll do just fine.

The Mirror Game

Super easy! Next time you need to talk with someone, play this game by following these 3 steps :

1- look at her/his vibe and adopt it (by the way, you don’t need to scream if she/he is angry or to cry if she/he is sad. In this case, just be empathic – I’ll talk about it soon in another blog post) ;
2- Now, try a first contact as simple as “Hi, how are you?” in applying step 1 (i-e by adopting the same behavior) ;
3- Now, listen carefully because what she/he is about to tell you is not only an answer, but the way you will need to talk to her/him (the strenght/energy/speed of your voice). Please, don’t go to far here. You should never try to imitate your interlocutor.

By following this 3 steps, you will allow this person to identify herself/himself to yours. Being a good communicator starts with being an attentive listener. By adapting your verbal and your non-verbal to this person, you show her/him that you care.

Next is up to you, but I strongly suggest open-ended questions so you get to know her/him better. (I will also talk deeper about this in an another blog post)

Once you’ve tried this game, share with me how it went by commenting this post 🙂

Cheers!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Avant d’entamer une discussion avec quelqu’un, il faut d’abord savoir comment l’approcher.

Premièrement, laissez-moi vous dire un petit quelque chose : si vous avez déjà travaillé dans un centre d’appels, oubliez tout ce que vous avez pu y apprendre. Si votre unique capacité à communiquer à ce jour est via message texte, lisez attentivement ce qui suit. Cela se nomme la VRAIE VIE. Je sais, ça peut faire peur, mais si vous suivez mes conseils tout ira pour le mieux.

Le Jeu du Mirroir

Super simple! La prochaine fois que vous devez entrer en contact avec quelqu’un, jouez le jeu en suivez les 3 étapes ci-dessous:

1- Observez et adoptez l’attitude de la personne qui se trouve devant vous (en passant, vous n’êtes pas obligé de crier si cette personne est en colère ou de pleurer si elle est triste. Soyez simplement empathique – j’en parlerai dans une prochaine publication) ;
2- Maintenant, essayez un premier contact aussi simple que “Allô, comment allez-vous?”, mais en applicant l’étape 1 (i-e, en adoptant le même comportement) ;
3- Il faut bien écouter la réponse et observer comment elle vous a été donnée. Il s’agit bien plus que d’une simple réponse. Il s’agit de la ligne directrice à suivre pour le reste de votre conversation (l’énergie/force/vitesse de votre voix). S’il-vous-plaît n’en faites pas trop. Vous ne devez en aucun temps imiter la personne qui se trouve devant vous.

En suivant ces 3 étapes, vous permettrez à votre interlocuteur de s’identifier à vous. Être un bon communicateur est d’abord et avant tout être une personne à l’écoute des autres. En adaptant votre verbal et votre non-verbal à ceux de la personne avec qui vous parlez, cela démontrera que vous êtes attentifs et que vous vous souciez du bien-être de cette personne.

Le reste vous appartient. Cependant, je suggère fortement que vous utilisiez des questions ouvertes afin d’en apprendre un peu plus sur votre interlocuteur. (J’en parlerai aussi dans une future publication)

Lorsque vous aurez essayé ce jeu, ne soyez pas gêné de partager avec moi comment cela s’est déroulé en commentant cette publication.

Au plaisir!